Ce mardi 24 août, Gabriel Attal était l’invité de “Bourdin Direct” sur BFMTV. Durant l’émission, le porte-parole du gouvernement a fait preuve de fermeté face à un Jean-Jacques Bourdin un peu trop insistant à son goût, au sujet de la vaccination obligatoire…

Face à la crise sanitaire, des mesures s’imposent. Après le personnel soignant et les pompiers, l’obligation vaccinale s’est récemment étendue aux gendarmes. Selon une note rédigée par la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) citée par l’AFP, et relayée par France Info, “les personnels militaires, d’active et de réserve, en missions de sécurité publique, de sécurité routière, de maintien de l’ordre, de police judiciaire et d’accueil ou effectuant des services au contact du public ou de personnes extérieures à la gendarmerie” devront être vaccinés contre le Covid-19 d’ici le 15 septembre. Alors qu’il a reçu Gabriel Attal à l’antenne de BFMTV ce mardi 24 août, Jean-Jacques Bourdin s’est demandé si la vaccination obligatoire allait bientôt “être obligatoire pour tous les militaires français.Je n’ai pas d’informations nouvelles à communiquer sur ce sujet là“, a indiqué le porte-parole du gouvernement.

Fidèle à sa réputation, le journaliste de BFMTV n’a pas lâché l’affaire : “Pour les militaires, vous ne savez pas. Pour les gendarmes, oui. Pour les policiers, pour l’instant rien. Est-ce que vous êtes en train de préparer une loi pour les policiers ?“, s’est-il interrogé. “Ce que je vous ai dit, c’est qu’il y a une décision qui a été prise pour les professionnels de santé (…) et je n’ai pas d’autres informations à vous communiquer aujourd’hui“, a martelé l’ancien Secrétaire d’État, face à un Jean-Jacques Bourdin quelque peu insistant : “Pas d’autres informations ? Aucune loi en préparation ?“, a-t-il demandé une nouvelle fois. De son côté, Gabriel Attal ne s’est pas démonté : “Sinon, je vous le dirais ! Je vous le dirais ! Il n’y a pas d’autres obligations prévues à ce stade“, a-t-il affirmé. Constatant qu’il n’obtiendrait rien de plus de l’homme politique, le mari d’Anne Nivat a fini par changer de sujet.

Gabriel Attal (@GabrielAttal) sur la vaccination: "Il n'y a pas d'autres obligations prévues à ce stade" pic.twitter.com/06jbA0C2ee

Le gouvernement n’exclut pas une vaccination obligatoire pour tous

Alors que le Premier ministre Jean Castex a annoncé qu’il souhaitait voir le nombre de primo-vaccinés atteindre 50 millions à la fin du mois d’août, le gouvernement n’a pas totalement fermé à la porte à la vaccination obligatoire, comme l’a indiqué La Provence récemment. Gabriel Attal en effet profité d’un déplacement dans le Var pour rappeler l’importance de la vaccination. Et d’alerter les plus réfractaires : “Pour celles et ceux qui, à la fin, ne seraient pas vaccinés et si les scientifiques considèrent que c’est nécessaire pour mettre ce virus derrière nous, il y a toujours la possibilité d’une obligation vaccinale“, a-t-il prévenu, selon des propos rapportés par nos confrères. De son côté, Emmanuel Macron a fait savoir qu’il “qu’il n’y aura pas de marche arrière concernant les mesures appliquées par le gouvernement.

Crédits photos : Capture d’écran BFMTV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet