Elle aimait l’appeler “son fils”. France Gall avait craqué pour un bébé, prénommé Babacar, dans les années 1980 alors qu’elle s’était rendue au Sénégal. C’est ainsi que ce garçon devenu un adulte est entré pour toujours dans la vie de la chanteuse…

France Gall

Michel Berger

Il y a des rencontres qui marquent à jamais. En 1987, France Gall croisait la route d’un petit garçon prénommé Babacar. Une rencontre qui lui a inspiré à l’époque un album auquel elle avait donné le nom du bébé. L’histoire était celle d’une mère, Fatou, ne pouvant subvenir aux besoins de son bébé. France Gall lui aurait payé une formation de couturière pour qu’elle puisse changer de travail. Une histoire qui avait ému le public, qui n’a jamais oublié cet enfant. En 2018, alors qu’il était âgé de 32 ans, Babacar donnait de ses nouvelles, tout comme sa mère qui était encore marqué par la chance donnée par France Gall à sa jolie famille… “La conversation a duré quelques heures. France m’a expliqué qu’elle était revenue pour m’aider. Elle m’a proposé de prendre en charge une formation de couturière, la nourriture et mon logement à Dakar. J’avais l’impression de rêver. C’était la seconde, et dernière fois, où je l’ai vue…“, a raconté Fatou, dans les colonnes de Paris Match, en 2018.

“Je ne l’ai vu qu’une seule fois”

Si sa mère dit dans cet entretien avoir plusieurs fois essayé de s’adresser à France Gall directement et n’avoir essuyé que des refus, Babacar tient à la remercier pour son aide et l’honneur d’avoir chanté en son nom. “J’ai vu France Gall une seule fois. Je voulais savoir qui elle était et lui dire un grand merci majuscule. C’est très beau d’être un Africain chanté par une artiste française de renommée. A mon retour, je n’en ai pipé mot à personne. Trop discret, c’est ma nature. Je l’ai rencontrée sur l’île de N’Gor car j’avais appris qu’elle y séjournait régulièrement dans sa maison. C’était en avril 2015. Elle m’a serré si fort dans ses bras qu’elle en a toussé. Elle m’a posé toutes les questions qu’on demande à quelqu’un qu’on a presque jamais vu mais que l’on tient bien au chaud dans son cœur“, a-t-il confié au même magazine. Vivant toujours au Sénégal, celui qui va fêter ses 34 ans cette année 2020 est agent de sécurité. France Gall l’appelait “son fils“, il a désormais pris son envol.

Source: Lire L’Article Complet