Albert Dupontel s’apprête à renouer pour la troisième fois avec le bonheur d’être père. A l’automne prochain, sa compagne Catherine Bozorgan devrait donner naissance à leur deuxième enfant.

Albert Dupontel

La planète people s’aggrandit ! Le 28 août dernier, c’est avec une immense joie que Benjamin Castaldi a annoncé la naissance de son petit dernier, Gabriel. Fruit de ses amours avec la directrice de casting Aurore Aleman, l’enfant pesait 3,4 kilos à la naissance. De son côté Laurent Gerra a lui aussi goûté aux joies de la paternité puisque sa compagne Christelle Bardet a donné naissance à une petite Célestine, le 24 août dernier. Cette dernière est venue au monde avec une quinzaine de jours d’avance sur le calendrier comme le révélait le journal Le Progrès. Mais ce que certains ignoraient sûrement c’est qu’Albert Dupontel, lui aussi, va bientôt célébrer l’arrivée d’un heureux évènement. A quelques semaines de la sortie de son nouveau film, Adieu les cons, il va en effet devenir papa pour la troisième fois, comme le rapporte Ici Paris. La maman n’est autre que sa compagne Catherine Bozorgan, avec qui il a déjà eu un petit Edgard en 2014. Le petit dernier de la famille, lui, devrait pointer le bout de son nez cet automne.

Albert Dupontel et Catherine Bozorgan se sont rencontrés en 2005

Si le public l’a longtemps connu au bras de Claude Perron – la mère de son fils de 22 ans, Léonard -, c’est désormais avec Catherine Bozorgan qu’Albert Dupontel coule de paisibles jours. Une productrice de 39 ans qui a travaillé à ses côtés pour les films Le vilain et 9 mois ferme. En 2013 elle était d’ailleurs revenue sur leur rencontre, qui avait eu lieu huit ans plus tôt alors qu’elle était directrice financière chez Ciné Nominé. “Il y a instantanément eu une relation de confiance entre nous alors que j’étais jeune et sans beaucoup d’expérience“, s’était-elle alors souvenue. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle vouait une grande admiration au héros de Deux jours à tuer. Elle, qui était “associée à tout” lorsqu’elle travaillait à ses côtés – “l’écriture, le tournage, le montage” -, est littéralement tombée sous le charme de son professionnalisme. “Albert ne dépasse jamais le budget, c’est le réalisateur idéal pour une productrice, avait-elle expliqué dans les colonnes de ELLE. Son intransigeance et son exigence pourraient ne pas convenir à d’autres producteurs. Mais vis-à-vis de l’équipe, il est droit et honnête.” Aujourd’hui, au travail comme dans la vie, c’est main dans la main qu’ils avancent.

Source: Lire L’Article Complet