Père de trois enfants, mais aussi d’un fils qu’il n’a jamais reconnu, Alain Delon, qui fête son 85ème anniversaire ce dimanche 8 novembre, affiche une complicité inébranlable avec sa fille, Anouchka Delon.

C’est une date que son entourage et ses plus grands fans n’oublient pas. Ce dimanche 8 novembre, Alain Delon célèbre son 85ème anniversaire, en plein reconfinement et alors qu’il poursuit sa convalescence après un AVC survenu en 2019. Une journée que célèbrera sans aucun doute sa fille, Anouchka Delon. Car, ensemble, le duo père-fille est inséparable et le fait savoir, apparaissant soudés, main dans la main, sur le tapis rouge de la 72ème édition du Festival de Cannes, le 19 mai 2019. Sur scène, la jeune maman avait même décerné la Palme d’honneur à son célèbre papa, l’enlaçant avec tendresse face aux photographes et aux autres invités de la cérémonie. Une relation fusionnelle qui n’a jamais faibli, même lorsque la jeune femme de 29 ans, alors adolescente, était partie vivre en Hollande avec sa mère, Rosalie Van Breemen, et son beau-père, l’opticien Alain Afflelou. En 2009, le comédien accompagnait donc son unique fille en grande pompe au Bal des débutantes, à Paris. Et lorsque la santé du Guépard était au plus mal, c’est elle qui dût lui apporter son soutien, après avoir donné de ses nouvelles sur son compte Instagram. Elle fut ainsi nommée exécutrice testamentaire de son célèbre père.

C’est ma fille qui sera l’exécutrice testamentaire. Elle le sait, même si elle n’aime pas trop qu’on en parle”, affirmait Alain Delon à notre collaboratrice Catherine Ceylac en mai 2019, “ce sera elle et personne d’autre. Non seulement, elle a ma confiance, mon amour, mais elle sait ce qu’elle veut, et ce qu’elle fait.” Tant de preuves de tendresse que l’acteur n’accorde cependant pas à ses deux fils, Anthony – fruit de sa relation avec Nathalie Delon – et Alain-Fabien, également né de la romance du monstre sacré avec le mannequin Rosalie Van Breemen. Car, s’il est un père fusionnel avec Anouchka Delon, la bonne entente avec ses fils n’a pas toujours été au rendez-vous. Avec son aîné, c’est une sombre histoire, digne d’un scénario de cinéma, qui a brisé (presque) tous les liens. Méfiant face aux mauvaises fréquentations de son fils, Alain Delon était allé jusqu’à prendre le risque de ruiner leur relation pour le protéger, déposant ainsi plainte contre Anthony Delon pour contrefaçon, lorsque ce dernier avait signé des blousons en cuir de ses initiales (mais aussi celles de son père), AD, souhaitant lancer sa marque avec l’homme d’affaires, connu du milieu du banditisme, Alexandre Djouhri. Même animosité du côté d’Alain Fabien qui, en 2019, déclarait au magazine Elle au sujet de son père : “j’ai vécu en attendant qu’il claque.” Un affront parmi tant d’autres, puisque le jeune homme de 26 ans a souvent étrillé Alain Delon dans les médias. “Nous ne sommes pas une vraie famille”, disait-il auprès du média allemand Die Presse, en 2017. “A 80 ans, il y a quelqu’un qui lui ressemble et qui fait son travail, je pense que cela provoque chez lui un sentiment de jalousie.”

Ari Boulogne, son fils illégitime ?

Et si le Samouraï a nommé Anouchka Delon en charge de sa succession, ce ne fut pas par unique favoritisme. Hanté par la mort, Alain Delon souhaite avant tout assurer sa sortie de son vivant, déterminé à empêcher ses trois enfants se déchirer autour de son héritage comme ont pu le faire Laura Smet, David et Laeticia Hallyday. “Cela fait plus d’un an que les enfants Hallyday se déchirent dans la presse. Moi, j’ai déjà organisé avec mes avocats suisses pratiquement tout ce qui se passera le jour où je devrai partir”, disait Alain Delon dans une interview accordée au magazine suisse L’illustré, “je ne veux surtout pas que ce soit la curée.” Décision qui, semble-t-il, n’aurait finalement pas déstabilisé la fratrie, alors que les relations entre Alain Delon et ses deux fils se sont apaisées depuis ses pépins de santé.

Pourtant, une ombre au tableau persiste. Celle d’Ari Boulogne. Fruit présumé de la relation du comédien avec la chanteuse Nico, morte en 1988, Christian Aaron Boulogne de son vrai nom n’a jamais été reconnu par l’octogénaire, en dépit de ses appels du pied et même après avoir été adopté par la famille de celui qui ne cesse de le renier. Se présentant comme le fils illégitime d’Alain Delon, il a assigné son père supposé en justice au mois d’août 2019, déterminé à avoir sa part de l’héritage le moment venu, comme le déclarait la nièce du monstre sacré, Marie Soubrier Delon, dans Touche Pas à Mon Poste. Elle assurait, dans la foulée, qu’une femme serait à l’origine de cette démarche : “Il le fait car quelqu’un lui a demandé.”

Crédits photos : JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet